casque moto guide

Quelles sont les normes de sécurité pour un casque moto ?

Le casque est au motard ce que les crampons sont aux footballeurs. Sauf que les règles concernant le port d’un casque sont assez strictes. Le fait de ne pas en porter est passible de sanctions qui peuvent aller très loin. Mais choisir un casque ne s’arrête pas au design ou au prix. En effet, un casque de chantier ne fera pas l’affaire car il y a des normes de securtité à suivre pour un casque moto. Quelles sont ces normes ? je vous invite à lire notre article jusqu’à la fin pour en savoir plus.

Avant de passer aux choses sérieuses, visiter notre page www.casque-moto.org  pour plus de détails sur les casques motos.

Un casque qui assure une sécurité optimale

Votre casque doit protéger votre tête en cas de choc, donc sa solidité doit être au rendez vous. Il doit aussi vous assurer un confort afin d’éviter de vous gêner pour que vous gardiez une totale concentration pendant la conduite. Avant de choisir votre casque, vérifier bien que les matériaux vous conviennent car il se peut que certaines personnes sont allergique à certaines matières. Ensuite, vérifier bien que la taille vous correspond parfaitement et que le poids ne va pas vous gêner. Ce sont des critères à prendre en compte pour choisir votre casque mais le plus important c’est que votre casque soit homologué.

Les casques homologué : comment les reconnaître ?

D’abord, il faut que vous sachiez que les casques que vous portez doivent avoir une autorisation avant d’entrer sur le territoire français.  Cette autorisation s’obtient après le test de quelques échantillons. Sa résistance face au choc est le sujet à évaluer. Le but c’est de savoir à quel point il protègera la tête du motard. Il existe deux types d’homologation valable : l’une par les autorités françaises (NF- en blanc) et l’autre par l’union européenne (E22- en vert ou en bleu).  Le fait que le casque est homologué prouve qu’il a rempli quelques conditions pour avoir la permission de circuler. Des conditions comme l’amortissement des secousses par exemple. Le E22 affiche aussi si le casque peut protéger votre mâchoire avec des annotations comme J (ne protège pas) , P ( protège intégralement) , NP ( non classé) et J/P.  Noter que les autres étiquettes ne sont pas prises en compte.

Préparation de la nouvelle saison de Moto :)

Les avantages d’un casque homologué

L’avantage n°1 c’est la légalité. Rouler avec un casque sans homologation est passible d’une sanction car c’est comme si vous n’en portez pas (on en reviendra plus tard). Un casque homologué signifie aussi que vous pouvez conduire en toute sérénité car votre sécurité sera assurée. Notez aussi que votre assurance ne vous prendrai pas en charge si vous ne portez pas un casque homologué et encore moins si vous n’en portez pas.

Les types d’infractions et les sanctions pour les casques moto

D’abord le fait de ne pas porter un casque est un délit majeur aux yeux de la loi. Ne pensez pas que vous avez le droit de ne pas en porter tant qu’il n’y a pas d’agents de  police aux alentours car n’oubliez pas que si vous vous faites filmer, vous serez encore punis. Vous perdrez 3 points sur votre permis avec une caution de 135€, et en plus, votre moto peut être mise en fourrière. Cerise sur le gâteau, votre assurance deux roues peuvent vous pénaliser en diminuant l’indemnité.  Tout ça car vous n’avez pas porté un casque pour fait un petit course de rien du tout à 100m de chez vous.

Ensuite, le fait de ne pas attaché votre casque ou un casque non homologué peut vous couter 200€ et 3 points. Idem pour les autocollants brillants sur votre casque.

Les casques sont obligatoires et le fait de ne pas en porter un  dans les règles ou de ne pas en porter tout court peut vous coûter très cher. Alors, avant d’acheter un quelconque casque moto, vérifier bien les étiquettes avant de l’essayer.