assurance deces test

L’assurance obsèques, c’est quoi exactement ?

Si vous souhaitezanancer l’organisation de vos obsèques afin de ne pas engager vos proches, pensez à souscrire à une assurance obsèques. Vous avez le choix entre un contrat d’assurance qui financera simplement vos funérailles ou un contrat d’assurance qui prend en charge l’organisation de vos obsèques. Dans un cas comme dans l’autre, vous soulagerez votre famille de toutes ces taches fastidieuses et lui permettrez de faire son deuil.

Un contrat pour financer ses obsèques

En souscrivant à ce contrat, vous offrez la possibilité à votre bénéficiaire de disposer d’un capital qu’il utilisera afin de financer vos funérailles. Vous déterminez vous-même le montant du capital qui sera alloué à vos obsèques. Si vous ne voulez pas engager l’un de vos proches, vous pouvez désigner une entreprise de pompes funèbres comme étant le bénéficiaire de l’assurance obsèques. Mais le montant du capital qui sera versé peut être supérieur aux frais d’obsèques. Il convient donc d’ajouter d’autres bénéficiaires, comme l’un de vos proches, dans le contrat d’assurance. Ainsi, le solde du capital pourra lui être reversé. Le bénéficiaire de votre assurance obsèques pourra décider librement des différentes prestations funéraires lors des obsèques de son souscripteur. Ce contrat ne stipule aucunement les prestations funéraires auxquelles la personne décédée aura droit. D’ailleurs, dans ce type de contrat d’assurance obsèques en capital, le bénéficiaire ainsi désigné n’est pas obligé d’investir l’ensemble du capital versé dans le financement des obsèques du souscripteur. Toutefois, ce type de contrat peut également stipuler d’autres garanties d’assistance. Il peut s’agir du rapatriement du corps du défunt, du rapatriement des personnes qui était avec lui, etc.

Un contrat pour financer et organiser les obsèques

Ce dernier englobe deux sortes de contrats différents : un contrat pour financer les obsèques  et un contrat de prestations funéraires. Suite au décès de l’assuré, la société d’assurance versera le capital prévu à l’opérateur funéraire, qui représentera le bénéficiaire.  En tant que souscripteur de l’assurance, vous devrez voir avec ce dernier quant à l’organisation de votre cérémonie d’obsèques. Il devra bien mettre en évidence dans le contrat de prestations funéraires les produits et autres services funéraires dont vous allez disposer. Toutefois, ce contrat d’assurance doit laisser à l’assuré la possibilité de modifier certaines prestations ou même de faire appel à un autre opérateur funéraire. La législation actuelle impose d’ailleurs que le contrat d’assurance obsèques répond en tout point aux exigences et à la demande du souscripteur. Ce qui veut dire qu’il doit être vraiment personnalisé.

Pourquoi souscrire à une assurance obsèques

En choisissant de souscrire à ce type d’assurance, vous éviterez beaucoup de désagréments liés à l’organisation des obsèques à vos proches en désignant à l’avance une entreprise de pompes funèbres pour se charger de toutes les prestations funéraires requises à cette occasion. De plus, ce capital soulagera vos proches financièrement car les funérailles représentent toujours un budget imprévu. Toutefois, avant votre souscription, n’hésitez pas à vous informer sur les différentes clauses relatives à l’assurance et vérifiez si elles respectent bien vos attentes. Vous trouverez de nombreuses informations complémentaires à ce sujet en visitant le site Assurance-deces.org.

 

Faire connaître l’existence du contrat d’assurance

Il est important lorsque vous souscrivez à un contrat d’assurance obsèques d’en informer vos bénéficiaires. Si pour une raison ou une autre, vous avez omis de le faire, ils pourront se rapprocher de l’Agira, qui a pour fonction de rechercher les bénéficiaires d’une assurance obsèques en cas de décès, pour faire lever leur doute. Ils pourront adresser soit un courrier électronique soit un courrier simple à l’attention de cet organisme en mentionnant leur nom et prénom ainsi que leur adresse mais également ceux de la personne décédée, qui aurait peut-être mis l’assurance à leur nom. Ils devront également  joindre l’acte de décès du souscripteur. Une réponse rapide leur sera adressée, et ce dans un délai de trois jours ouvrés.

Quelques points à retenir avant de souscrire à un contrat d’assurance obsèques

Avant d’apposer votre signature sur un contrat d’assurance obsèques en prestations, vérifiez en détails les différentes prestations fournies par votre opérateur funéraire. N’oubliez pas que grâce à une clause qui doit être obligatoirement mentionnée dans le contrat, vous avez la pleine possibilité de choisir à tout moment un autre opérateur funéraire. D’ailleurs, en parcourant votre contrat d’assurance, vous devrez être en mesure d’identifier rapidement toutes les prestations qui ne sont pas prises en compte par ce dernier. Cela peut s’agir du rapatriement du corps, de la pierre tombale, des faire-part de décès ou encore des frais de creusement de la fosse. Sachez dès lors que si vous ne faites pas attention, il se pourrait que, malgré l’existence de ce contrat d’assurance obsèques, vos proches soient dans l’obligation de verser une somme supplémentaire pour couvrir les frais des obsèques parce que les prix des prestations funéraires ont évolué entre le moment de la signature et la date de décès effective. Dans certains cas même, certains opérateurs funéraires n’hésitent pas à déroger aux termes du contrat en baissant le niveau des services proposés.

Les contrats d’assurance obsèques et la clause bénéficiaire

Cette clause donne l’opportunité au souscripteur de l’assurance obsèques de choisir un ou plusieurs bénéficiaires. Le bénéficiaire peut être un opérateur funéraire, comme une société de pompes funèbres,  ou encore une personne qui sera dans l’obligation de payer les frais supplémentaires si jamais le capital souscrit par la personne décédée n’est pas en mesure de couvrir tous les frais afférents au financement et à l’organisation des obsèques. Le souscripteur d’un contrat obsèques se doit de savoir que le non-paiement des  cotisations périodiques prévues dans son contrat peut faire baisser le montant du capital à verser à son bénéficiaire.